La fin des hommes - Christine SWEENEY-BAIRD.

La fin des hommes – Christina SWEENEY-BAIRD

« La fin des hommes » de Christina SWEENEY-BAIRD propose un sujet original et audacieux, qui peut à la fois faire « scandale » avec les confinements du COVID qu’on a vécus en 2020 et en 2021. Les personnages sont très bien développés et sont attachants. L’intrigue est captivante et bien menée. Cependant, la fin abrupte et un peu rapide nous laisse sur notre faim. « La fin des hommes » est un roman dystopique qui nous offre une réflexion stimulante sur la société et sur la place des hommes et des femmes. Il est à découvrir absolument.

Quatrième de couverture du roman « La fin des hommes » :

En 2025, le « Fléau » se répand dans le monde entier. Il ne touche que les hommes, et très vite, les fils, les pères et les maris meurent. Tandis que la moitié du monde s’écroule, de l’Ecosse à Singapour, de la Russie aux Etats-Unis, des femmes se dressent et réagissent, poussées par leur instinct de survie. Médecin, historienne, ou encore analyste du renseignement, chacune d’entre elles va devoir, à sa manière, retrouver un fragile équilibre dans une société où tout est à réinventer : la vie intime, familiale, et même les choix politiques. Quel avenir vont-elles choisir de construire dans ce nouveau monde de femmes ?

Mon avis sur le roman dystopique « La fin des hommes » :

« La fin des hommes » de Christina SWEENEY-BAIRD raconte l’histoire d’un monde où une maladie mortelle, baptisée le « Fléau », se répand à une vitesse fulgurante. Cette maladie ne touche que les hommes. Par conséquent, la moitié de l’humanité disparaît très vite.

Le roman suit plusieurs personnages, de différentes origines et de différents âges, confrontés à cette catastrophe. Lily est une jeune femme célibataire qui vit à Édimbourg, en Écosse. Amira est une doctoresse militaire qui travaille dans une base américaine en Afghanistan. Rina est une mère de famille qui vit à Tokyo, au Japon. Enfin, il y a Anya, une jeune femme russe qui vit dans une petite ville de Sibérie.

Au fil des pages, on voit comment ces femmes tentent de survivre dans un monde qui a radicalement changé. Elles doivent faire face à la perte de leurs proches, à l’effondrement des institutions et à la montée de l’instabilité.

« La fin des hommes » est un roman qui pose de nombreuses questions sur la société et sur la place des hommes et des femmes. Il interroge également sur la fragilité de nos sociétés, sur la nécessité de l’entraide et sur la capacité de l’humanité à se reconstruire après une catastrophe.

L‘autrice a une belle plume. L’histoire est très captivante. L’autrice a su bien approfondir ces personnages attachants tout en créant des situations crédibles. Elle nous fait vivre une expérience intense et bouleversante.


Click here to display content from ws-eu.amazon-adsystem.com

Pour acheter le roman => ici.

Mes autres chroniques littéraires de science-fiction sont ici.


Et vous, avez-vous lu le roman de Christina SWEENEY-BAIRD ? 

Charlène Malandain pour vous servir. Je suis rédactrice web culturel et blogueuse littéraire freelance. Au programme sur le blog ? Des chroniques littéraires, des articles sur ma vie de lectrice/blogueuse/bibliothécaire, des interviews d'auteurs et d'illustrateurs, etc. Vous souhaitez collaborer avec moi ? N'hésitez pas à me contacter à cette adresse mail : charlenemalandain@outlook.fr ! A bientôt pour de belles aventures !
Posts created 33

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut